Nouvelle parution : RELIEF 13.2 Penser la métanarrativité contemporaine

La notion de métafiction ou de métanarativité a été introduite en 1970 par William Gass et implique l’auto-observation textuelle et l’autoréflexion. Ce terme est souvent explicitement lié au postmoder­nisme, mais de fait la métafiction est une constante dans l’histoire du roman. Le roman contemporain a souvent recours à la métafiction, comme l’illustrent les articles dans ce dossier.

 

Articles – dossier thématique

Introduction : Penser la métanarrativité dans le roman de l’extrême contemporain
Sabine van Wesemael

Le Méridien de Greenwich : ligne de partage dans le panorama littéraire des années 1980
Alice Richir

Il était deux fois: la fiction et son double
Catherine Haman

Stratégies métalittéraires et pratiques essayistiques dans l’œuvre d’Éric-Emmanuel Schmitt
Antoaneta Robova

Poétique de la non-fiction: le discours métalittéraire dans les récits d’Emmanuel Carrère
Patricia Martínez García

 

Varia

Nathalie Sarraute, une répétition à double fond
Marion Geiger,  Luc Monnin

Le Faust en cours : les brouillons du Faust valéryen et les notes de son cours de poïétique entre la fiducia et l’infini esthétique
Fabió Lucas

 

Comptes rendus

Christian Janssens, Maurice Maeterlinck, un auteur dans le cinéma des années dix et vingt. Berne : Peter Lang, 2016
Matthijs Engelberts

Alisa van de Haar, The Golden Mean of Languages. Forging Dutch and French in the Early Modern Low Countries (1540-1620), Leyde: Brill, 2019
Jelle Koopmans

Comments are closed.